de-quelques-problemes-politico-religieux-contemporains-stepinac

« Pierre Sidos, nationaliste français intransigeant, d’un grand courage, complètement désintéressé, et d’une parfaite fidélité à sa doctrine, ce qui mérite respect et reconnaissance. Pierre Sidos est le seul nationaliste français, depuis cinquante ans, à avoir été capable de professer un catholicisme intègre, un révisionnisme héroïque, un anti-communisme à toute épreuve ; un anti-libéralisme, un anti-sionisme, un anti-judaïsme, un anti-démocratisme sans concession. Il est le seul dirigeant français à avoir eu la lucidité de revendiquer, de surcroit sans mimétisme anachronique, l’héritage du fascisme. Il est peut-être l’unique responsable politique français encore vivant à avoir su comprendre et professer que l’intérêt véritable de la France eut été d’œuvrer à la victoire du national-socialisme. »
Joseph Merel (alias Stepinac) dans « De quelques problèmes politico-religieux contemporains » – Chapitre V : L’Europe et les nationalismes – Page 130.