Lors de son accession à la tête de l'État, en 1974, Valéry Giscard d'Estaing pris la décision d'interrompre l'usage d'honorer la fête nationale officielle de Jeanne d'Arc, en n'allant pas fleurir personnellement la statue de l'héroïne, place des Pyramides à ...