L’anti-racisme international c’est la négation du patriotisme national. Au gouvernement, dans l’Église, au parlement, dans les partis, dans l’information et le spectacle, dans l’appareil judiciaire, dans la rue, l’insolence et la malfaisance de ceux qui se disent « anti-racistes » semblent ...